Veuillez télécharger la dernière version du lecteur d'animation flash afin de visualiser correctement la page web. Adobe Flash Player

La plantation : étape-clé de la réussite de vos projets

Que vous plantiez un sujet en conteneur, en motte ou racines nues, les techniques diffèrent, mais dans tous les cas vous assurerez la bonne reprise de la plante si vous réalisez sa plantation dans de bonnes conditions.

 

1° Préparation du végétal

 

> La taille.

La plantation peut être l'occasion de tailler votre végétal. Le plus simple est de demander à votre pépiniériste de le tailler lors de l'achat. Sinon, taillez-le le jour de la plantation.

> Le stockage.

Attention à ne pas stocker à l'air libre les végétaux racines nues. Si la plantation n'est pas effectuée le jour de l'achat, jauger impérativement les végétaux racines nues dans une fosse temporaire.

> L'arrosage.

Un sujet en conteneur doit être planté la motte bien humide. La plante doit impérativement être bassinée avant plantation : immerger entièrement la motte avec le conteneur dans de l'eau tempérée durant toute une heure.

 

2° Creuser la fosse de plantation

 

> Réaliser le trou de plantation.

Il doit être assez gros pour accueillir la motte ou pour que les racines s'étalent si la plante est racines nues. Cette opération peut être faite quelques jours à l'avance. Pour un végétal livré en motte, prévoir de creuser la fosse de plantation avant la livraison. Si la motte est de grosse taille, mieux vaut s'aider d'une mini-pelle que de creuser à la bêche.

> Ameublir et enrichir la terre.

Une fois le trou creusé, retourner la terre sur une à deux hauteurs de bêche pour faciliter l'implantation future des racines. Mélanger un amendement organique à la terre pour l'enrichir. La corne broyée, aussi appelée "cornaille", est un amendement particulièrement adapté car elle apporte à la plante ses éléments nutritifs de façon progressive, au fur et à mesure de sa croissance.

 

3° Réaliser la plantation

 

> Pour un conteneur :

Dépoter le végétal (au besoin, si les racines sont trop développées, découper le pot au sécateur). Ecarter à la main les racines du fond du pot et déposer la motte dans le trou de plantation. Veiller à ne pas enterrer la motte, le haut du terreau doit correspondre au niveau du sol. Bien ramener la terre autour de la motte, sans trop tasser mais en veillant à ne pas laisser de bulle d'air.

> Pour une motte :

Mettre la motte en place dans la fosse de plantation. Défaire le noeud de la tontine et éventuellement de la coque métallique. Etaler la tontine dans la fosse de plantation. Ne pas chercher à enlever la tontine et la coque métallique, elles seront rapidement dégradées dans le sol. Ramener la terre autour de la motte sans trop tasser.

> Pour un végétal racines nues :

Commencer par praliner les racines avec une préparation du commerce ou avec un pralin de votre composition (ce mélange terre-eau doit être fait avec de la terre fine et argileuse et doit bien adhérer aux racines). Positionner la plante dans le trou en veillant à placer le collet au niveau du sol. Bien étaler les racines. Ramener la terre au pied du végétal et tasser légèrement avec le pied sans insister.

 

4° Plomber le sol

 

> Réaliser immédiatement après plantation un arrosage conséquent qui va tasser la terre. Compter environ 1L d'eau pour la plantation d'un godet à environ 10L d'eau pour la plantation d'un arbre racines nues.

 

5° Entretien

 

> Tuteurage.

Après plantation d'un arbre, le tuteurage est obligatoire (le système racinaire n'est pas assez développé pour résister au vent). Le tuteur maintiendra l'arbre droit pendant deux à trois ans, jusqu'à ce qu'il soit assez bien ancré dans le sol pour résister lui-même au vent. Selon les arbres, il faut adopter un système de tuteurage à un, deux, trois ou quatre piquets.

> Eviter l'installation des mauvaises herbes qui concurrencent les plantations.

Pour lutter efficacement et écologiquement contre les mauvaises herbes, penser à pailler le sol au pied des plantations. Plusieurs techniques existent. Le paillis peut se présenter sous forme de disque de fibres naturelles, à déposer autour du pied après plantation, sous forme de toile tissée à installer avant plantation, ou sous forme de différents matériaux biodégradables à épandre, comme les écorces de pin.

> Arrosage.

La première année, des apports d'eau réguliers doivent être faits. S'il ne pleut pas, penser à arroser copieusement les plantations, à raison d'un apport d'eau par semaine. Mieux vaut un arrosage copieux que plusieurs petits arrosages.

>> Dans tous les cas, veiller à ce que le végétal choisi soit adapté aux caractéristiques de l'emplacement qui lui est dédié. Il faut ainsi bien prendre en compte l'ensoleillement et les caractéristiques du sol et du climat. Nous pouvons vous guider dans le choix de végétaux adaptés.

 

© Pépinières Rey Morancé (Rhône, 69, Lyon, Villefranche) - 2018